Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Des coffrets DVD qui traitent de sujets qui vous intéressent.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Vous consultez :  
Encyclopédie collective / Série I / Les zouaves pontificaux / Les zouaves pontificaux / Versions des internautes

Texte original

Les zouaves pontificaux

Colonel Langevin

De nombreux volontaires répondirent à l’appel de Pie IX au début des années 1860 pour se joindre au corps des zouaves pontificaux, dont la mission était de défendre les États de l’Église.

Créé officiellement en 1861, le corps des zouaves pontificaux était issu du bataillon franco-belge qui avait pris part à la bataille de Castelfidardo en 1860. À cette époque, bien que le royaume d’Italie n’ait pas encore été proclamé, les États pontificaux sont tout de même menacés par l’armée piémontaise.

Après avoir fait appel à des volontaires étrangers, principalement en France et en Belgique, on envoya 10 000 hommes combattre à Castelfidardo, ville de la région des Marches, convoitée par le Piémont. Les troupes pontificales font alors face à une armée de 60 000 hommes et sont vite défaites.

Malgré ce revers, les volontaires continuèrent à s’engager. Ils venaient principalement de pays européens comme la France, la Belgique, la Suisse, l’Allemagne et l’Italie, mais également d’Amérique du Nord.

Les zouaves canadiens étaient majoritairement québécois. Environ 500 zouaves furent recrutés et plusieurs d’entre eux se rendirent en Italie. Le premier contingent de zouaves pontificaux quitta Montréal le 1er février 1868. Il s’agissait d’hommes à la moralité exemplaire, souvent cultivés et bons catholiques.

En 1870, la guerre éclata entre la France et la Prusse, ce qui occasionna le départ des zouaves pontificaux français qui étaient stationnés autour de Rome. Ces troupes s’interposaient entre les États pontificaux et l’Italie depuis 1864. Sans la protection du corps français, Rome devint vulnérable et l’armée italienne réussit bientôt à envahir ce qui restait des États pontificaux.

Il semble qu’aucun zouave canadien ne fût tué pendant les combats. Quelques-uns seulement furent blessés et ceux qui ne revinrent pas au pays étaient morts de maladie. Les quelque 200 zouaves qui retournèrent chez eux reçurent un accueil triomphal, malgré leur défaite cuisante.

N’hésitez pas à modifier ce paragraphe ! Votre participation à l’Encyclopédie collective est importante.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour modifier le paragraphe.

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés