Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Des coffrets DVD qui traitent de sujets qui vous intéressent.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Vous consultez :  
Encyclopédie collective / Série I / Les Jardins de Métis / Elsie Reford / Images des internautes

Images envoyées par les internautes

Elsie Reford

Jardins de Métis

Elsie Stephen Meighen naquit en 1872, en Ontario. Elle grandit à Montréal où ses parents déménagèrent au début des années 1880. Celle qui allait plus tard créer les fameux Jardins de Métis venait d’une famille très aisée.

Son père, Robert Meighen, fut le président d’une importante compagnie de meunerie : la Lake of the Woods Milling Company. Elsie était également la nièce de Lord Mount Stephen, fondateur du Canadien Pacifique.

Elsie eut l’opportunité de poursuivre ses études à Montréal, en France et en Allemagne. Elle épousa Robert Wilson Reford, directeur de la compagnie maritime Cunard Line, en 1894 et eut avec lui deux fils prénommés Bruce et Eric. Son mari et elle furent à l’origine d’une des plus importantes collections d’art à Montréal.

Avant-gardiste, Elsie Reford fut l’une des fondatrices du Women’s Canadian Club of Montreal. Par ailleurs, elle servit comme volontaire lorsque la Première Guerre mondiale éclata. Elle partit pour Londres, où elle eut pour fonction de traduire des documents allemands en anglais pour le ministère de la Guerre.

Elsie adorait séjourner au domaine que possédait son oncle George Stephen à Grand-Métis. Elle y alla fréquemment dès 1904 pour s’adonner à la pêche, la chasse et l’équitation. Comme elle était la nièce préférée de son oncle et qu’elle affectionnait beaucoup l’endroit, Lord Mount Stephen le lui donna en 1918.

C’est à partir de 1926, à l’âge de 54 ans, qu’elle amorça la réalisation de ses jardins, sans doute inspirée par ceux qu’elle avait vus lors de ses nombreux séjours en Angleterre. Ce projet devait se poursuivre pendant plus de trente ans.

L’été de 1959 fut son dernier à Grand-Métis. Elle mourut dans sa maison de la rue Drummond, à Montréal, en novembre 1967, à l’âge de 96 ans.

Ajoutez une image à ce paragraphe. Votre participation à l’Encyclopédie collective est importante.

Vous avez des images à nous faire parvenir ? Rien de plus simple ! Vous n’avez qu’à compléter le formulaire ci-dessous.

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Image:

Le seul format d’image supporté est le JPEG.
Pour obtenir de meilleurs résultats, envoyez une image avec un ratio largeur/hauteur de 4/3.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés