Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Choisissez le coffret DVD qui correspond le mieux à vos intérêts !

4
DVD

Passionnés d’aviation
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Vous consultez :  
Encyclopédie collective / Série V / Les buveurs d’eau

Rechercher

Vous aimez ce texte ?

Jetez un coup d'oeil à l'émission

Les buveurs d’eau

Visionner la bande annonce Accéder à l'encyclopédie Acheter ou louer


Ruines de l'usine d'embouteillage de Caledonia Springs

De 1835 à 1915, la plus importante station thermale au Canada, Caledonia Springs, fourmille d’activités et attire des visiteurs de partout en Amérique du Nord. Véritable paradis de détente et de divertissement, l’endroit est doté d’hôtels et d’un terrain de golf.

Le principal attrait de ce site reste toutefois ses quatre sources d’eau thermale, auxquelles s’abreuvent de nombreux touristes. À cette époque, on croit en effet que le précieux liquide a de nombreuses vertus curatives… Ainsi, en peu de temps, Caledonia Springs devient le principal fournisseur d’eau embouteillée au pays.

Caledonia Springs

Anciennes bouteilles d'eau de Caledonia Springs

Situé entre Montréal et Ottawa, Caledonia Springs a connu une époque dorée, de 1835 à 1915, alors que des milliers de touristes, venant de partout en Amérique du Nord, accouraient pour avoir accès aux propriétés curatives de ses sources d’eau minérale.

Transformé en véritable « ville d’eau », l’endroit abritait des hôtels, des aménagements récréatifs, des installations thermales et même une usine qui mettait l’eau aux mille vertus en bouteille. Aujourd’hui, à Caledonia Springs, seuls quelques vestiges résistent encore au passage du temps.

Le thermalisme

Remplissage d'une bouteille dans une source d'eau sulfatée

Le thermalisme est l’utilisation de l’eau de source à des fins thérapeutiques. La croyance populaire veut, en effet, que l’eau minérale naturelle puisse soigner certaines maladies et autres maux, grâce aux amalgames de sels minéraux qu’elle contient.

On peut donc la boire ou s’y tremper, selon la nature de son affection. Si cette pratique a bénéficié d’une vague de popularité au Canada, au XIXe siècle, c’est en Europe qu’elle a connu son véritable essor.

Depuis l’époque gallo-romaine, les habitants du vieux continent soignent leurs rhumatismes et problèmes respiratoires en se baignant dans les eaux chaudes des sources thermales. Toutefois, on estime que les prémices de ce type de « médecine douce » ont fait leur apparition il y a plus de 5 000 ans !

Déjà, dans l’Antiquité, l’eau chaude était reconnue pour ses vertus thérapeutiques et on s’y baignait dans les gymnases ou les bains communaux.

Plus tard, au XIXe siècle, on construisit des stations thermales semblables à celles que l’on retrouve de nos jours. Ce type d’aménagement a d’abord été fréquenté par l’aristocratie. On inaugura de véritables « villes d’eau » où les gens se retrouvaient comme en vacances.

L’eau minérale n’était alors plus consacrée uniquement à la guérison de différents maux, mais également à la détente et au repos.

Les sources thermales au Canada

Banff, Alberta

Une source thermale est une accumulation d’eau tiède ou chaude dans le sol. Au fil du temps, grâce au ruissellement, le liquide emmagasine différentes combinaisons de sels minéraux provenant des roches souterraines. Cette eau, souvent exploitée à des fins commerciales, est appelée « eau minérale » en raison de sa composition particulière.

Au Canada, on retrouve plusieurs de ces sources dans les montagnes albertaines, en Colombie-Britannique et dans les régions nordiques. Si ses sources thermales sont nombreuses, le Canada ne compte toutefois aucun geyser sur son territoire.

Les eaux thermales

Source

Les eaux thermales résultent d’une étape fondamentale du cycle de l’eau : l’infiltration. Elles proviennent de l’eau de pluie et des glaciers qui ruisselle avant de s’insinuer dans le sol par de minuscules fissures à même la roche.

Au fil du temps, le liquide s’accumule pour former une source, dont la profondeur peut atteindre jusqu’à trois kilomètres.

Une des propriétés de l’eau thermale est sa haute température. En effet, elle est chauffée par une réaction du noyau terrestre, laquelle, jumelée à la pression, la fait remonter à la surface.

Par la suite, sa température décroît légèrement grâce au contact avec les eaux de surface et à la température du sol. C’est d’ailleurs la chaleur qui permet aux divers minéraux qu’elle contient de mieux se dissoudre.

L’eau minérale

Source d'eau sulfureuse, ancienne installation de Caledonia Springs

L’eau minérale est totalement naturelle puisqu’elle provient de sources enfouies dans le sol. Toutefois, elle ne répond pas officiellement aux critères de classification de l’eau potable, car elle contient beaucoup de sels minéraux.

Effectivement, lorsque consommées en trop grande quantité, ces substances, dissoutes dans l’eau, peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’organisme. En fait, par le passé, l’eau minérale était vendue en pharmacie et prescrite comme « remède ». Aujourd’hui, elle est plutôt utilisée lors de cures thermales et on suggère de la boire avec modération.

Les vertus des eaux thermales

Source d'eau minérale de Caledonia Springs

L’eau des sources thermales est dite thérapeutique. Elle contient différents minéraux et micro-éléments qui peuvent avoir certains effets sur le corps humain, par exemple le soufre, les bicarbonates sodiques et le magnésium. Certains experts affirment que ces substances agissent sur la digestion, la circulation du sang, le transit intestinal et même le système nerveux.

La géothermie

Géothermie

La géothermie est l’étude des phénomènes thermiques qui surviennent à l’intérieur du globe terrestre, ainsi que l’ensemble des moyens déployés pour les exploiter.

En effet, certaines activités du sol génèrent de l’énergie, principalement de la chaleur, pouvant être utilisée afin d’alimenter des systèmes de chauffage ou produire de l’électricité. Ainsi, dès la Rome antique, on a eu recours à la géothermie pour chauffer de l’eau ou des habitations.

Si le sol regorge d’énergie géothermique, il est néanmoins plus facile de la capter dans des sources naturelles d’eau chaude provenant du sous-sol terrestre.

On peut donc, selon la profondeur du forage et la température de l’eau, exploiter cette énergie qui est des moins dommageables pour l’environnement.

L’énergie géothermique en Islande

Énergie géothermique en Islande

Si le Canada recèle quelques sources thermales, l’Islande en est littéralement parsemée. On y retrouve un nombre impressionnant de réserves d’eau chaude et de geysers. Or, depuis 1925, le petit pays nordique, où le climat est très rude, utilise le forage pour capter la chaleur dégagée par ces eaux et l’utiliser comme ressource énergétique.

Permettant d’obtenir de la chaleur à un coût moindre que les autres méthodes industrielles qui sont, pour la plupart, beaucoup plus polluantes, la géothermie est la principale source d’énergie du pays qui abrite trois centrales d’importance. En fait, 87 % des habitants de l’Islande s’en servent pour obtenir du chauffage et de l’eau chaude !

Paragraphes soumis par les internautes

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés