Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Avide de connaissances ? Jetez un œil aux DVD thématiques.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Vous consultez :  
Encyclopédie collective / Série I / Le vol du Bremen

Rechercher

Vous aimez ce texte ?

Jetez un coup d'oeil à l'émission

Le vol du Bremen

Visionner la bande annonce Accéder à l'encyclopédie Acheter ou louer


Île Greenly

En avril 1928, le Bremen, un avion allemand, entreprit de survoler l’Atlantique sans escale, avec à son bord trois membres d’équipage. Les aviateurs comptaient se rendre jusqu’à New York à partir de l’Irlande et devenir ainsi les premiers à réussir un vol transatlantique d’est en ouest.

L’appareil dut toutefois atterrir sur la petite île Greenly, au large de la Basse-Côte-Nord, après avoir dévié de son trajet de plusieurs centaines de kilomètres.

Bien que l’atterrissage ne se fît pas sans heurts, les aviateurs s’en tirèrent sans blessures graves et reçurent l’aide de la famille du gardien du phare de l’île. La nouvelle de leur réussite ne tarda pas à faire le tour du monde.

Complément d’information

Exploits aériens

Plaque commémorative de l'atterrissage du <i>Bremen</i> sur l'île Greenly

À l’approche des années 20, les tentatives pour traverser l’Atlantique en avion sont nombreuses. Les Britanniques John Alcock et Arthur Brown réussissent le premier vol sans escale de Terre-Neuve jusqu’en Irlande, non sans difficultés, en juin 1919.

À la même époque, le millionnaire américain Raymond Orteig contribue à alimenter la fièvre des vols transatlantiques en offrant 25 000 $ au premier équipage qui parviendra à effectuer la liaison entre New York et Paris, dans un sens ou dans l’autre, toujours sans escale. Deux aviateurs français tentent alors la traversée en mai 1927, mais se perdent en mer.

Charles Lindbergh a plus de chance et devient le premier pilote à réussir la liaison directe entre New York et Paris sans escale, et en solo de surcroît, les 20 et 21 mai 1927.

Suivra l’exploit des aviateurs du Bremen, de l’aérodrome Baldonnel en Irlande, jusqu’au Québec, en 1928. Il faut savoir que la traversée de l’océan Atlantique d’est en ouest présente plus de risques en raison des vents contraires violents.

Complément d’information

Roméo Vachon

Avion de transport

Le pilote Roméo Vachon marqua l’histoire de l’aviation canadienne, notamment grâce à sa contribution à la poste aérienne. Il débuta sa carrière de pilote au début des années 20, au sein de la Laurentide Pulp and Paper.

La compagnie avait besoin de pilotes et d’ingénieurs pour surveiller les incendies de forêt. Il assura, quelques années plus tard, le service aéropostal sur la Côte-Nord.

C’est à lui que fut confiée la mission d’amener des journalistes à l’île Greenly en 1928, à la suite de la nouvelle de l’atterrissage du Bremen. Il se chargea également de raccompagner l’équipage de l’avion allemand dans Charlevoix.

Sa participation à l’avancement de l’aviation canadienne lui vaudra le trophée McKee en 1937.

L’île Greenly

Village près de l'île Greenly

L’île Greenly, ou île Verte, est située à une dizaine de kilomètres de Lourdes-de-Blanc-Sablon, sur la Basse-Côte-Nord, plus exactement dans la région touristique de Duplessis. Elle est inhabitée depuis plusieurs années.

En réalité, les seuls habitants « permanents » l’île ait eus furent, à l’époque, le gardien du phare et sa famille. Le phare fut détruit par le feu en 1947 et l’île cessa d’employer un gardien de phare en 1983, quand la tour métallique devint entièrement automatisée.

Le site est aujourd’hui propriété du ministère des Ressources naturelles du Québec et abrite un grand nombre d’oiseaux pendant la période de nidification, tels que le macareux moine, le grand cormoran, l’eider à duvet et plusieurs autres espèces d’oiseaux marins.

Charles Lindbergh

Charles Lindbergh

Le pilote américain Charles Augustus Lindbergh, né en 1902 et décédé en 1974, connut une renommée mondiale en mai 1927 lorsqu’il réussit un vol transatlantique en solo, de New York à Paris.

En effet, il survola l’océan Atlantique pendant 33 heures sans escale, seul à bord de son avion, le Spirit of Saint Louis. Son exploit lui permit, par la même occasion, de remporter un prix de 25 000 $.

Paragraphes soumis par les internautes

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés