Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Des coffrets DVD qui traitent de sujets qui vous intéressent.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Commentaires sur le paragraphe

Le colonel McCormick

Statue du colonel McCormick

Robert R. McCormick ne semblait pas être un homme au caractère facile. Certains disaient de lui qu’il était excentrique et qu’il avait un tempérament difficile. On lui reprochait également de se servir de ses quotidiens pour faire valoir son point de vue. Avide d’argent et de pouvoir, il contrôla à sa manière, durant un certain temps, le Middle West américain.

Néanmoins, le colonel McCormick payait ses employés de manière substantielle. Il préférait se retrouver auprès des Canadiens français de la Côte-Nord ou avec le personnel des presses plutôt que de fréquenter les bureaucrates et les nantis de son milieu. Certains affirmaient que le colonel pouvait démonter une presse à journaux et l’assembler sans difficulté. Il fut d’ailleurs le premier magnat de l’industrie journalistique à posséder tous les maillons de la chaîne de production.

Robert R. McCormick était également un homme d’idées. Il fut un pionnier en ce qui concerne les communications sans fil et l’utilisation de la couleur dans le domaine de l’imprimerie, de même que la création du premier télécopieur. Il construisit également le premier stationnement souterrain et révolutionna la présentation du lait en créant le carton jetable.

Vers 1923, le colonel McCormick décida de s’approvisionner dans la région de la Côte-Nord. Pourquoi ? D’abord, d’un point de vue politique, le gouvernement du Québec octroyait alors aux industries américaines des droits de coupe du bois à l’intérieur de zones prédéterminées. En échange, les compagnies devaient construire à proximité les installations nécessaires à la transformation des matières premières et ainsi fournir du travail aux habitants de la région.

En second lieu, puisque les quotidiens appartenant à Robert McCormick étaient imprimés à Chicago, sur la rive du lac Michigan, et à New York, en bordure de l’océan Atlantique, il lui fallait centraliser géographiquement les approvisionnements en fonction de la localisation de ces quotidiens. Comme le fleuve Saint-Laurent s’écoule des Grands Lacs jusqu’à l’océan Atlantique, la Côte-Nord, située presque à mi-chemin entre New York et Chicago, constituait un endroit stratégique.

Enfin, le colonel McCormick possédait déjà des droits de coupe dans la région de Shelter Bay (Port-Cartier). La région de Baie-Comeau étant à proximité, le colonel s’assurait alors le monopole du bois dans cette partie de la Côte-Nord.

Commentaires

robertMC cormik

2012-11-06
il devrait existé des photo dans la région de baie- comeau de sa maison les équiries de tres belle grandeur car il existe toujour les fondation qui sont impresionante
- denis poirier

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés