Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Des coffrets DVD qui traitent de sujets qui vous intéressent.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Vous consultez :  
Encyclopédie collective / Série IV / Laure, l’insoumise / L’école au temps de la colonie / Versions des internautes

Texte original

L’école au temps de la colonie

Craie sur le bord d'un tableau

Au temps de la Nouvelle-France, il n’existe pas à proprement parler de système éducatif organisé, et la population canadienne est très faiblement scolarisée. Seuls quelques établissements dispensent un enseignement rudimentaire.

La grande majorité des écoles est fondée par des congrégations religieuses, lesquelles sont assujetties à l’autorité de l’évêque de Québec qui s’en sert pour favoriser l’évangélisation. Par exemple, citons l’école des Jésuites, ouverte en 1635, le Grand Séminaire de Québec, fondé en 1663, et le séminaire de Saint-Sulpice, en 1666.

Quant aux écoles destinées aux femmes, mentionnons celle dirigée par Marguerite Bourgeoys à partir de 1658 et l’hôpital-école des Ursulines, mis sur pied en 1697. Ainsi, à son origine, c’est l’Église catholique, et non l’État, qui gère l’éducation.

N’hésitez pas à modifier ce paragraphe ! Votre participation à l’Encyclopédie collective est importante.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour modifier le paragraphe.

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés