Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Choisissez le coffret DVD qui correspond le mieux à vos intérêts !

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Commentaires sur le paragraphe

Les canaris dans les mines de charbon

 Tunnel dans la roche

Au XIXe siècle, alors que l’exploitation des mines de charbon battait son plein, il était fréquent de retrouver, au fond des mines, un canari.

Très sensible aux émanations de gaz toxiques, impossibles à détecter pour les hommes ne bénéficiant pas des équipements modernes, le petit oiseau jaune servait d’outil de référence.

Ainsi, lorsqu’il mourait ou s’évanouissait, les mineurs se dépêchaient de sortir de la mine afin d’éviter une explosion ou une intoxication imminentes.

Commentaires

Légende ou réalité historique?

2018-01-05
Existe-t-il des documents , des preuves historiques de cette histoire de canari? En France on la raconte mais pas dans les milieux de la mine. Je descends d'une famille de mineur qui a travaillé fin XIXe début XXe dans le bassin de Commentry, personne n'a jamais entendu parler de canari. Dans le Pas-de-Calais, idem. Est-ce documenté au Canada ?
- Marino-elle

2015-11-02
Je travaille pour un musée sur un ancien site minier. Nous possédons une grande partie des archives de l'ancienne société, et n'avons jamais trouvé de trace de l'achat de canaris. De plus au début du 19e siècle Davy invente le principe de la lampe sécurisée, qui elle contrairement aux canaris (qui ne détecte pas le grisou, mélange gazeux de 98% de méthane, le reste étant de l'éthane, azote, hydrogène et dioxyde de carbone) donne l'indication de présence de grisou. Je n'ai jamais trouvé ni photos, ni dessins, ni documents attestant de la présence de canaris dans les mines. Ce piaf d'origine exotique devait coûter une fortune au 19e. Sachant le mépris de ces nouvelles sociétés capitalistes pour la masse ouvrière, il m’étonnerait fortement que ceux-ci dépensent des fortunes pour ces nouveaux esclaves "volontaires" de la révolution industriel. Pour exemple, dans les rapports du CA dans les années 1894, la société refuse catégoriquement de réparer les cages d'ascenseur d'une de ses fosses, qui couterait trop cher et entraînerait l'arrêt de la production! Au détriment de la sécurité des mineurs... (une terrible catastrophe s'en suivra).
- Jeff

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés