Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Des coffrets DVD qui traitent de sujets qui vous intéressent.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Commentaires sur le paragraphe

L’aluminerie d'Arvida

Barrage

Même si le bleuet fait office d’emblème régional, le Saguenay-Lac-Saint-Jean est d’abord un important producteur d’aluminium. La région fournit 45 % de la production québécoise et 5 % de la production mondiale.

L’une des plus anciennes alumineries du continent nord-américain se situe à Arvida. Elle fut fondée en 1926 par Arthur Vinning Davis, dont les premières lettres du nom forment le toponyme de la ville. Les usines de la compagnie Alcan représentent un atout majeur dans le développement économique du milieu.

Au plus fort de sa production, qui coïncide avec la Seconde Guerre mondiale, l’usine d’Arvida emploie 16 000 travailleurs, incluant les ouvriers de la compagnie et les hommes affectés à la construction des nouvelles salles de cuves. Aujourd’hui, la mécanisation a remplacé une partie de la main-d’œuvre, mais Alcan engage tout de même 6 600 personnes dans cette seule région.

En 1940, l’usine d’Arvida consomme à elle seule 25 % de toute l’électricité produite au Canada. À la suite de la vente de 340 000 tonnes d’aluminium aux Américains, elle finance la construction d’une centrale hydroélectrique au confluent des rivières Saguenay et Shipshaw. À cette époque, elle est la plus grosse centrale au monde.

Commentaires

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés