Activer l'ambiance

À visiter

Coffrets DVD

Des coffrets DVD qui traitent de sujets qui vous intéressent.

4
DVD

Faune et flore du Québec
Coffret de 4 DVD
(+ détails) 29,99 $

Histoires oubliées

http://www.histoiresoubliees.ca

Histoires oubliées est une série documentaire qui s'inspire de faits authentiques, d'événements marquants gravés dans notre mémoire collective.

Vous consultez :  
Encyclopédie collective / Série III / Brion, l’île mystérieuse / L'île Brion / Versions des internautes

Texte original

L'île Brion

Quai en ruine

Située à 16 kilomètres de la pointe est de l’archipel des îles de la Madeleine, l’île Brion est la plus éloignée des îles du golfe, après le Rocher-aux-Oiseaux.

L’île Brion mesure environ 7,5 kilomètres de long et possède une largeur de 1,6 kilomètres. Les trois quarts de sa superficie sont couverts de forêts, alors que le reste du territoire se compose de marais salants et d’eau douce, d’un littoral rocheux et de plages sablonneuses.

Perdue dans les confins du golfe du Saint-Laurent, l’île Brion a connu quelques tentatives de colonisation. Entre 1850 et 1972, plusieurs personnes se sont établies sur l’île, en permanence ou temporairement. En fait, les 130 années d'occupation de l’île Brion se divisent en deux périodes.

De 1850 à 1907, l’île devient prospère. La famille Dingwell, sous le règne de William, acquiert, en 1895, les droits de l’Écossais James White, premier propriétaire de l’île Brion. En 1878, une cinquantaine de personnes, réparties dans cinq maisons, étaient recensées, ce qui représente la plus forte densité démographique de l’histoire de Brion.

La seconde période d’occupation débute en 1904 avec la construction du phare. Cette période s’amorce aussi avec le décès de William Dingwell, en 1907. L’année suivante, son frère, Townsend, prend la relève. Son règne prendra fin avec son décès en 1940.

En 1953, l’île deviendra la propriété de la coopérative « L'escouade des pêcheurs de Fatima ». Entre 1954 et 1970, de nouvelles installations de pêche y seront construites. En 1972, le phare est automatisé, ce qui marque la fin de l’occupation permanente de Brion.

Liste des textes fournis par les internautes

Utilisez le formulaire ci-dessous pour modifier le paragraphe.

Les Productions Vic Pelletier se dégagent de toute responsabilité concernant le contenu ajouté par les internautes.

Titre :
Texte:
Nom :
 

Votre adresse de courrier électronique ne sera jamais affichée sur le site ou vendue à une tierce partie.

Courriel :
 
Rechercher

© PVP interactif / Les Productions Vic Pelletier inc. Tous droits réservés